ESPACE ENTREPRISES

ESPACE

ENTREPRISES

L'alternance répond à des enjeux phares de l'entreprise...

Employeurs, tout au long de l’année, nous vous accompagnons lors de votre recherche d’apprentis. De la définition des besoins jusqu’à la conclusion du contrat d’apprentissage en passant par la création de votre offre et la sélection des candidats.

Transmettre votre savoir et votre savoir-faire, former les futur(e)s professionnel(le)s dans votre secteur d’activité professionnelle, bénéficier d’un appui sur votre entreprise : les motivations pour accueillir un(e) apprenti(e) dans votre entreprise sont nombreuses.

En tant qu’employeur d’apprenti(e), vous vous engagerez à :

  • Assurer une formation professionnelle complète à votre apprenti(e) correspondant au métier choisi
  • Désigner un maître d’apprentissage responsable de son accompagnement et de sa formation dans l’entreprise
  • Lui permettre de suivre la formation au CDFAA de la Corrèze et l’inscrire à l’examen
  • Contribuer au suivi et à l’évaluation de sa formation
  • Lui verser un salaire correspondant aux minima légaux
Le cadre réglementaire de l’apprentissage étant amené à évoluer régulièrement, nous vous invitons à consulter le site du Ministère du Travail, de l’Insertion et de l’Emploi, à l’adresse suivante : https://travail-emploi.gouv.fr/ pour toute question relative aux salaires, aux aides, au temps de travail…

Pour toute question, contactez-nous au:

L'Alternance pour l'entreprise ...

Transmettre votre savoir-faire, former les futur(e)s professionnel(le)s dans votre secteur d’activité professionnelle, bénéficier d’un appui sur votre entreprise : les motivations pour accueillir un(e) apprenti(e) dans votre entreprise sont nombreuses.

En tant qu’employeur d’apprenti(e), vous vous engagerez à :

  • Assurer une formation professionnelle complète à votre apprenti(e) correspondant au métier choisi
  • Désigner un maître d’apprentissage responsable de son accompagnement et de sa formation dans l’entreprise
  • Lui permettre de suivre la formation au CDFAA de la Corrèze et l’inscrire à l’examen
  • Contribuer au suivi et à l’évaluation de sa formation
  • Lui verser un salaire correspondant aux minima légaux

Le cadre réglementaire de l’apprentissage étant amené à évoluer régulièrement, nous vous invitons à consulter le site du Ministère du Travail, de l’Insertion et de l’Emploi, à l’adresse suivante : https://travail-emploi.gouv.fr/ pour toute question relative aux salaires, aux aides, au temps de travail…

FORMASUP-GUIDE-DU-MAITRE-D-APPRENTISSAGE

L’apprentissage, mode d’emploi

Pour les jeunes de 16 à moins de 25 ans

L‘apprentissage s’adresse aux jeunes de 16 ans ou ayant au moins 15 ans et justifiant avoir accompli la scolarité du premier cycle de l’enseignement secondaire à moins de 25 ans qui souhaitent acquérir une qualification professionnelle sanctionnée par un diplôme ou titre, à finalité professionnelle, enregistrés au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Des dérogations peuvent être accordées jusqu’à 30 ans :

  • lorsque le contrat fait suite à un contrat d’apprentissage précédemment souscrit et prépare à un diplôme de niveau supérieur à celui obtenu à l’issue du contrat précédent .
  • après rupture du contrat pour des causes indépendantes de la volonté de l’apprenti ou suite à une inaptitude physique et temporaire de celui-ci.

En cas de reprise ou de création d’entreprise et pour les travailleurs handicapés : aucune limite d’âge.

Une formation diplômante ou qualifiante en alternance

Le jeune qui souhaite se former par apprentissage engage, dès le printemps qui précède son entrée en apprentissage, des démarches pour trouver un « maître d’apprentissage ». Il signe un contrat d’apprentissage – un contrat de travail particulier – avec l’employeur qui l’inscrit dans un CFA. Le contrat d’apprentissage doit, en principe, être signé avant l’entrée en CFA.

La formation de l’apprenti se fait par alternance dans deux lieux différents : l’entreprise et le CFA. L’apprenti doit effectuer l’horaire légal de travail, l’ensemble de la formation étant inclus dans le temps de travail. Il n’a pas les vacances scolaires, mais bénéficie de congés payés en tant que salarié.

Le rythme de l’alternance CFA/entreprise varie selon l’emploi et le diplôme préparé.

La durée d’un contrat d’apprentissage est en principe de :

  • 2 ans pour l’acquisition d’un CAPA, BPA ou BP ;
  • 3 ans pour l’acquisition d’un baccalauréat professionnel ( BAC PRO) ;
  • 2 ans pour l’acquisition d’un BTSA ;
  • 3 ans pour l’acquisition d’un diplôme de l’enseignement supérieur long ou d’un titre d’ingénieur.

Des réductions de durée peuvent être accordées pour tenir compte du niveau initial de compétence ou des acquis professionnels de l’apprenti, et après autorisation du service de l’inspection de l’apprentissage compétent.

Le CFA complète la formation reçue en entreprise par une formation générale associée à une formation technologique. Le centre a la responsabilité pédagogique de l’enseignement dispensé à l’apprenti. Ce dernier est suivi par un formateur désigné par le directeur du CFA pour l’ensemble de la formation.

Si l’apprenti échoue à l’examen, le contrat d’apprentissage peut être prolongé d’un an. D’autre part, il est possible après la réussite à un premier examen de préparer un autre diplôme par la voie de l’apprentissage, à condition de répondre aux conditions d’inscription.

Un diplôme ou un titre sanctionne la formation

Tous les diplômes de l’enseignement professionnel agricole, tous les titres enregistrés au RNCP ainsi que les diplômes ou titres de l’enseignement supérieur peuvent se préparer par la voie de l’apprentissage.
Un diplôme obtenu en apprentissage, est un diplôme d’État, qui a la même valeur qu’un diplôme préparé dans un cursus classique.

En entreprise, le maître d’apprentissage, tuteur de l’apprenti, est responsable de la formation professionnelle dans de bonnes conditions de travail, d’hygiène et sécurité, et conformément à une progression annuelle définie en accord avec le CFA. L’employeur verse un salaire à l’apprenti dont le minimum est de 25 à 78 % du SMIC selon l’âge et l’ancienneté dans le contrat.

Grille salariale des apprentis

Ancienneté dans le contrat

16-17 ans18-20 ans21 ans et ++ de 26 ans
1ère année27 % du smic
415,64 €
43 % du smic
661,95 €
53 % du smic
815,89 €
100% du smic
2ème année 39 % du smic
600,37 €
51 % du smic
784,10 €
61 % du smic
939,05 €
100% du smic
3ème année55 % du smic
846,68 €
67 % du smic
1031,41 €
78 % du smic
1200,75 €
100% du smic
*SMIC 2021

Certains profils particuliers bénéficient de 15 % de plus de salaire (voir directement avec la chambre consulaire concernée ou votre opérateur de compétences)

Le maître d’apprentissage

Toute entreprise privée ou publique peut former un ou plusieurs apprenti(e)s dans le secteur professionnel correspondant au diplôme. Une personne dans l’établissement doit satisfaire aux conditions nécessaires pour devenir maître d’apprentissage.

Quelles compétences ?

Pour assurer cette fonction, le maître d’apprentissage doit :

  • être majeur,
  • être titulaire d’un diplôme ou d’un titre équivalent à celui préparé par l’apprenti(e), dans le même domaine professionnel et posséder 2 ans d’expérience dans ce domaine,
  • ou avoir une expérience professionnelle d’au moins 3 ans, en relation avec le diplôme ou le titre préparé par l’apprenti(e)

Quelles démarches ?

Lors de la signature du contrat il faut désigner le Maitre d’Apprentissage . Le Maître d’Apprentissage sera chargé de la formation et du suivi du jeune en entreprise. Chaque Maitre d’apprentissage peut former deux apprenti(e)s.

Quels avantages ?

Coté professionnel

  • transmettre son savoir faire et former un jeune à son métier,
  • échanger des idées et des projets avec les équipes du CFAA,
  • préparer une embauche après l’apprentissage,
  • développer l’activité de l’entreprise ou une activité nouvelle,
  • préparer la reprise de l’entreprise,

Des aides de l’état

Un crédit d’impôts (sans distinction d’effectifs) de 1600 € est attribué pour les apprentis préparant un diplôme de niveau inférieur ou égal à bac+2, dans la limite à la première année du cycle de formation.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on print
Print
Share on email
Email

L'apprentissage en entreprise....
quelques chiffres

0 %
des salariés pensent qu’elle permet de les valoriser en leur attribuant un rôle de formateur.
0 %
des salariés estiment que l’alternance apporte une meilleure préparation au monde de l’entreprise.
0 %
des salariés considèrent que l’alternance permet d’éviter la création d’un nouveau poste.
75 % des salariés pensent qu’elle permet de les valoriser en leur attribuant un rôle de formateur.
94 % des salariés estiment que l’alternance apporte une meilleure préparation au monde de l’entreprise. 94%
61 % des salariés considèrent que l’alternance permet d’éviter la création d’un nouveau poste. 61%
64 % des salariés pensent qu’elle offre une opportunité d’innovation pour l’entreprise. 64%
80 % des salariés pensent qu’elle permet d’intégrer de nouveaux profils et de nouvelles compétences au sein de l’entreprise. 80%

Brive / Voutezac

Tulle / Naves

HAUTE-CORREZE